Par: José Martín Chom Hernández

Je m'appelle José Martín Chom Hernández. Je suis né le 25 novembre 1983 de parents chrétiens dans le village de Chixocol, au Guatemala.

Dès mon plus jeune âge, mes parents ont enseigné à mes frères et sœurs et moi-même les voies du Seigneur. Leurs enseignements ont été renforcés par mes expériences avec Living Water Adopt-A-Child (LWAAC) et les ressources que Dieu m'a bénies à travers ce ministère. À neuf ans, je me suis inscrit au programme d'alimentation LWAAC Chixocol, le premier programme d'alimentation fondé au Guatemala. J'ai adoré l'environnement familial que le programme d'alimentation favorisait. Nous n'étions plus neuf enfants qui essayaient individuellement de rester heureux et en vie face à l'extrême pauvreté, mais un groupe collectif travaillant ensemble pour réussir et prospérer. Je me souviens encore de mon numéro d'enfant, CH0554, et j'ai conservé la dernière carte de présence que j'ai reçue du programme d'alimentation.

Les jours où j'ai assisté au programme d'alimentation étaient mes jours préférés de la semaine car cela me permettait de manger des repas complets sans avoir faim.

Nous étions si pauvres que ma mère a dû ajouter de la fécule de maïs aux œufs tous les jours pour fabriquer suffisamment de petits morceaux de nourriture pour nourrir notre famille. Les jours de programme d'alimentation, mes camarades de classe et moi courions de l'école à la porte du programme d'alimentation, trébuchant et poussant pour être les premiers dans la file. Le programme d'alimentation m'a permis de manger des repas nutritifs que je ne pouvais pas obtenir à la maison. En fait, je cachais souvent des morceaux de viande dans mes poches, ma casquette ou mes bottes en caoutchouc pour les partager avec ma mère et mon père.

J'ai adoré les cours bibliques du programme d'alimentation. Ils nous ont enseigné la parole du Seigneur de manière dynamique qui ont élargi nos horizons et ouvert nos esprits. J'avais environ huit ou neuf ans lorsque j'ai commencé à apprendre la vie de Jésus. Le professeur a parlé d'un homme merveilleux qui était prêt à donner sa propre vie pour tout le monde, moi y compris. J'ai été surpris après avoir entendu parler de son acte altruiste et de la façon dont il a souffert pour que tout le monde puisse être sauvé. Cet après-midi-là, j'ai décidé de donner ma vie à Jésus et de le prendre comme mon Seigneur et Sauveur.

Après avoir consacré ma vie à servir le Seigneur, il a guidé une missionnaire nommée Janet Armstrong pour m'aider à recevoir l'éducation pour devenir professeur d'évangélisation. Elle vendait des bracelets et des colliers que mes camarades de classe et moi fabriquions à des étrangers qui visitaient le Guatemala. Ensuite, elle donnait à chacun de nous une enveloppe avec les gains.

Ce fut une énorme bénédiction parce que cela m'a fourni le soutien économique dont j'avais besoin pour rester à l'école.

Ayant toujours eu une passion pour la musique, j'ai commencé à m'impliquer avec la Liberty Church locale à Chixocol en aidant à diriger des chansons et à servir mes pairs. J'ai appris à jouer un petit instrument appelé «guiro / guira», puis je suis passé à la batterie, à la basse, à la guitare, au piano, au marimba et un peu de trompette. Après l'école primaire, j'ai étudié et travaillé dur pour obtenir un certificat Bachillerato en Ciencias y Letras (l'équivalent d'un diplôme d'études secondaires).

En 2002, Dieu m'a ouvert la porte pour devenir professeur d'évangélisation au LWAAC, l'un de mes plus grands rêves dans la vie. Dieu m'a donné le privilège de servir plusieurs jeunes à travers la musique sur Sa Parole.

J'enseigne dans les mêmes salles de classe où j'ai donné ma vie à Jésus quand j'étais enfant et je joue un rôle clé en conduisant les enfants au même Seigneur de ma vie.

Les histoires que j'enseigne inspirent ces jeunes à devenir des hommes et des femmes de Dieu qui servent le Seigneur en tant que musiciens, enseignants et dirigeants dans leurs églises.

LWAAC est ma deuxième maison et m'aide à grandir physiquement et spirituellement chaque jour. Ils continuent de travailler avec diligence pour remplir leur mission de «changer le monde, un enfant à la fois».

Ce ministère et mes mentors en son sein m'ont appris l'importance du discipulat et comment mettre mes valeurs en pratique au quotidien.

Je continue à servir LWAAC aux côtés de ma femme de 14 ans, Gregoria Gutiérrez, à Jocotenango, Sacatepéquez (à environ quatre heures de Chixocol). Nous aimons investir nos vies au service de Dieu aux côtés du directeur international de LWAAC, Papa Steve, et de son épouse, Mama Ana McDaniel, deux belles personnes qui continuent de me mentor et de diriger cette merveilleuse organisation.